Savoirs en action, politiques et pratiques de recherche

Ce cours vise à introduire l’étudiant/l’étudiante à la question de la mobilisation et à celle du transfert des connaissances, de manière générale d’abord, et au regard des sciences sociales par la suite, en fournissant un cadre historique et analytique permettant de situer ces démarches et leurs expressions au sein de différentes traditions de recherche et de connaissances. Il offre un regard sur l’état des questionnements et des orientations en ce domaine selon qu’elles proviennent du milieu universitaire, des instances gouvernementales, des organismes subventionnaires ou des grandes institutions internationales. Ce cours permet également à l’étudiant/l’étudiante de prendre la mesure des tendances, politiques et stratégies en matière de mobilisation et de transfert et de cerner les défis qui se posent pour les différents segments de la société. Dans la foulée, il permet de situer les activités de diffusion, de transfert et de transmission des connaissances au sein du complexe plus large de la mobilisation.

Il examine le rôle et la portée des initiatives de mobilisation et le transfert des connaissances qui émanent de la société du savoir et qui connaissent un grand déploiement depuis le milieu des années 1990. Il examine également les grandes orientations et tendances en matière de mobilisation et de transfert. De quelle manière les sciences sociales participent-elles à ces initiatives? Quelle est leur contribution? Sont-elles à la remorque de la science et de la technologie en ce domaine? La démocratisation du savoir et l’accès à l’information scientifique se fait-elle au détriment des connaissances issues des sciences sociales? Quelles sont les visées de la mobilisation et du transfert des connaissances? Qu’entend-on par courtage de connaissances, par gestion des connaissances, par management de connaissances?

Objectifs généraux 

  • Développer une compréhension des enjeux, défis, réalisations et trajectoires actuels en matière de mobilisation des connaissances d’une part, et de transfert des connaissances d’autre part.
  • Identifier les acteurs universitaires, institutionnels et gouvernementaux concernés par la mobilisation et le transfert du savoir.
  • Éclaircir les liens et les correspondances entre mobilisation des connaissances, transfert et diffusion.
  • S’interroger sur la nature du savoir et de l’information scientifique : savoirs scientifiques; savoirs tacites; savoirs expérientiels; savoirs autochtones; etc

Connaissances acquises

  • Acquisition de connaissances sur les manifestations et expressions que prennent la mobilisation, le transfert et la diffusion des connaissances au sein des institutions universitaires, gouvernementales et internationales.
  • Acquisition d’outils théoriques, analytiques et informatifs afin de mieux comprendre les contributions actuelles à la mobilisation et au transfert des connaissances.
  • Familiarisation avec la littérature scientifique et institutionnelle qui rend compte des initiatives de mobilisation et de transfert des connaissances.

Compétences développées

  • Acquisition de nouvelles habiletés en matière de veille documentaire, de banques de données, d’outils de diffusion et de synthèse, de mécanismes d’appropriation des connaissances.
  • Acquisition d’un regard critique et réflexif en matière de mobilisation et de transfert des connaissances.
  • Acquisition d’habiletés en matière de courtage de connaissances et de relais d’information.
  • Examen des risques éthiques tels que : création de nouveaux clivages sociaux sur la base du savoir; financement des initiatives internationales de mobilisation au détriment des initiatives locales et régionales; réduction du rôle des spécialistes des sciences sociales en communicateurs scientifiques; valeur de l’opinion publique dans la résolution des problèmes sociaux.